LA GRANDE BLEUE

Souvent, dans ma barque sans rame, Me confiant à ton amour, Comme pour assoupir mon âme, Je ferme au branle de ta lame Mes regards fatigués du jour.
L'esprit cherche en vain ton rivage, Comme ceux de l'éternité.